L'aube fleurie

L'aube fleurie

Âme en partance

 

 

Vos chemins parallèles, un jour, ont convergé,
Et vos battements d'ailes impuissantes, affolées,
En vos coeurs tourmentés, si fort ont résonné,
Que vos âmes ont tissé de doux liens d'amitié
 
Qui effacent la peur, apportent réconfort,
Qui calment la douleur de l'esprit et du corps,
Qui entrouvrent le ciel vers un autre univers,
Qui rendent éternel un instant de lumière;
 
Une amitié solide, impossible à briser,
Qui ne prend pas de ride et qui sent bon l'été...
Et pourtant...la lumière éclatante du jour,
Fût-elle aussi légère et tendre que l'amour,
 
Ne pourrait empêcher l'âme de s'envoler
Vers ce bleu azuré de ses rêves dorés.
De ce corps prisonnier de souvenirs cuisants,
Elle doit s'évader et voguer pour un temps,
 
Solitaire, et goûter l'ivresse incomparable
De trouver, rescapée d'une antre abominable, 
La perle de grand prix qu'est cet être parfait
Qui dort au creux du nid de son corps imparfait.
 
Alors, ami, souris, et sois heureux pour lui,
Si son âme s'enfuit de vos âmes unies,
Car c'est pour mieux trouver la vie qui en lui bat,
Car c'est pour mieux aimer, qu'un jour il reviendra.
 
 
M
 
 
 
 
 
 



30/08/2014
1 17 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres