L'aube fleurie

L'aube fleurie

Ces mots...

 

Ces mots…

 

Ces mots que je ne t’ai pas dits,

Ces mots qui me brûlaient le cœur,

Voilà que ma main les écrit

Avec espoir, avec bonheur.

 

Ces mots bien vivants et rebelles

Qui ne connaissent la raison,

Qui préfèrent les ritournelles

À la guitare ou au violon,

 

S’accrochent aux notes de cristal,

Tout imprégnées de leur divin,

Les épousent le temps d’un bal

Jusqu’aux lumières du matin.

 

Les mots qui n’ont pas de maison,

Pas de frontière ni de loi,

Ceux qui n’ont même pas de nom

Sinon celui de leur émoi.

 

Ces mots qui chantent et qui enchantent

Echappent à notre vigilance,

Qui nous appellent et qui nous hantent

Jusqu’au cœur de notre prudence,

 

Ces mots coupables d’innocence

Jugeables de sincérité,

Qu’on voudrait bâillonner d’avance

Mais qui s’échappent sans crier,

 

Ces mots de soie qui adoucissent

Tout ce qui peine et se morfond,

Ces mots si clairs qu’ils embellissent

Les plus merveilleux horizons,

 

De ceux qui font entrer le ciel

Dans les recoins les plus obscurs,

De ceux qui fabriquent du miel

Avec le métal des armures,

 

De ceux qui vous font roi d’un jour

En un royaume sans prison

Où tout respire pour toujours

L’amour sans fin, sans illusion,

 

Où tout est beau et clair et pur,

Où rien jamais ne se termine,

Où l’on peut délaisser l’armure

Et le carcan de nos épines,

 

Pour enfin se laisser planer,

Emporter par la lumière

Au parfum des doux étés,

Embaumés des fleurs d’hiver,

 

Car en ce lieu béni de Dieu,

Il n’est de temps ni de saison,

De renoncement ni d’adieu,

De douleur de la déraison,

 

Il n’est que vérité des mots

Qui prennent vie quand on les dit

Avec le cœur levé bien haut

En étendard, en ciel de lit.

 

Alors ces mots je te les dis

À toi mon merveilleux ami.

 

MPV 

 

 

 



24/04/2019
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres