L'aube fleurie

L'aube fleurie

Comme un convalescent

«  Celui qui progresse ne blâme personne, ne loue personne, ne critique personne, n’incrimine personne.

Il ne dit rien, ni de son importance, ni de son savoir.

Embarrassé ou contrarié, il ne s’en prend qu’à lui-même.

Célébré ou loué, il sourit de celui qui le loue.

Si jamais on le blâme, il ne se justifie point.

Enfin, il se comporte comme un convalescent qui craint de perturber ce qui, en lui, se remet, avant de retrouver son affermissement. »

 

Epictète



28/09/2012
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres