L'aube fleurie

L'aube fleurie

Comme une pluie d'été / Like a summer rain

 

 

Comme une pluie d’été, soyeuse et caressante,

 

Tes mots sont descendus tout le long de mon spleen.

 

Ils ont éparpillé mes pensées délirantes,

 

Que la poussière a bue, tout au fond des ravines.

 

 

 

Comme une pluie d’été sur la terre flétrie,

 

Tes mots ont pianoté sur le bord de mon âme,

 

Comme elle suffoquait, dans l’ombre de l’oubli,

 

Ne trouvant plus la clé de sa prison en flammes.

 

 

 

Comme une pluie d’été, tes mots si parfumés,

 

 

                                                     

 

 

Epousés de l’aster, en ce jour de l’automne,

 

Ont fleuri les allées de ce jardin secret,

 

Qu’est l’amitié sincère en deux mains qui se donnent.

 

 

 

Comme une pluie d’été au milieu du désert,

 

Tes mots ont habillé le sable abandonné

 

De mon cœur qui saignait aux cieux qui désespèrent.

 

Comme une pluie d’été, tes mots m’ont réveillée.

 

 

 

M

 

 

 

Like a summer rain, silky and caressing,

Your words are down throughout my spleen.

They scattered my delusional thoughts,

The dust drank, in deep gullies.

 

Like a summer rain on the withered ground,

Your words were tapping on the edge of my soul,

As she choked in the shadow of oblivion,

Not finding the key of his prison in flames.

 

Like a summer rain,  your words so perfumed

Married with the aster, in this day of autumn

Flourished alleys of this garden of Eden,

What is the sincere friendship of two hands that give.

 

Like a summer rain in the desert,

Your words have dressed abandoned sand

Of my heart bleeding in heaven who despair.

Like a summer rain, your words woke me up.

 

 

 

 





23/09/2012
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres