L'aube fleurie

L'aube fleurie

Comme une rose oubliée

 

Comme une rose oubliée sur le sable mouillé,

Dont le parfum se perd dans celui de la mer,

Les jours heureux s’en vont, les souvenirs se meurent,

Pour un mot retenu sous les plis de la peur.

 

 

 

Une douce colombe au balcon s’est posée,

Son petit œil tout rond, de loin, me regardait

Sans émettre aucun son, elle m’a restaurée,

Comme au creux de son nid ses petits affamés.

 

 

 

Les mots de paix roucoulent en nos cœurs en errance,

Ils trouvent ainsi le jour en la nuit de l’absence.

 

MPV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



07/06/2019
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres