L'aube fleurie

L'aube fleurie

Désir ou sentiment ?

femme terre et bébé.jpg

 

 

 

"Au-delà des idées de mal agir et de bien agir, il y a un champ. Je t'y donne rendez-vous." Rumi

 

"Selon toute apparence, plus notre désir de changer le monde est fort, plus notre pouvoir de le faire nous échappe. C'est que notre volonté est trop souvent fondée sur l'ego. Si elle ne l'était pas, le changement n'aurait pas autant d'importance pour nous. Il semble cependant qu'en atteignant l'état de conscience où nous avons que nous pouvons modifier notre réalité, il devienne beaucoup moins important pour nous de le faire.

 

Par exemple, de la même façon que le désir de conduire une voiture s'estompe après que nous avons commencé à le faire, l'urgence de faire des miracles, qu'il s'agisse de guérison ou de paix, semble disparaître quand on en a acquis la capacité. C'est peut-être que, quand nous savons que nous pouvons changer les choses, nous acceptons le monde tel qu'il est.

C'est cette liberté procurée par le fait de posséder le pouvoir sans y attacher trop d'importance qui nous permet d'être encore plus efficaces dans nos prières. Et là réside peut-être la réponse à la question posée par ceux qui ont médité, chanté "Omé', dansé et prié pour le rétablissement d'un être cher.

 

...

 

Nous devons d'abord avoir dans le cœur le sentiment de la guérison, de l'abondance, de la paix, soit les réponses à nos prières de bien-être comme si elles étaient déjà arrivées, avant qu'elles deviennent réalité dans notre vie.

En éprouvant ce sentiment, nous n'avons pas simplement l'impression de vivre une expérience quelconque ; nous savons que nous faisons partie de tout ce qui est. Nous créons ainsi un changement d'énergie qui correspond au proverbial" saut quantique".

De la même manière qu'un électron saute d'un niveau énergétique à un autre sans traverser l'espace entre les deux, nous sommes dans un autre état de conscience quand nous savons réellement que nous parlons le langage quantique du choix, au lieu de simplement penser que c'est le cas. Voilà l'état qui devient le pur espace où commencent les rêves, les prières et les miracles."

 

 

Gregg Bradden / La divine matrice



30/10/2015
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres