L'aube fleurie

L'aube fleurie

Dira, dira pas...

Dans la Grèce antique, Socrate était loué pour sa sagesse.

 

 Un jour, une de ses connaissances vint le voir tout excitée et lui dit :

 - Socrate, sais-tu ce que je viens d'apprendre à propos de Diogène ?

 - Un instant, répondit Socrate, avant de me raconter ça, tu dois passer un petit test. Je l'appelle le  test à trois filtres.  Voyons ce que tu as à me dire. Le premier test est celui de la vérité :

 - Es-tu absolument sûr que ce que tu vas me dire est la vérité ?

 - Non, en fait, j'en ai entendu parler.

 - Bien dit Socrate, tu ne sais donc pas si c'est vrai ou faux.  Passons au second filtre. Le filtre de la bonté : Est-ce que ce que tu vas me dire au sujet de Diogène est quelque chose de bon ?"

 - Non, au contraire.

 - Ainsi continua Socrate, tu t'apprêtes à me dire au sujet de Diogène quelque chose qui pourrait être  mauvais alors que tu ne sais même pas si c'est vrai.

 L'homme se sentit un peu embarrassé.

 Socrate continua :

 - Tu peux quand même passer le test car il y a un troisième filtre, celui de l'utilité.  Est-ce que ce que tu vas me dire au sujet de Diogène peut m'être utile ?

 - Utile ? Non, pas vraiment.

 - Bien conclut Socrate, si ce que tu veux me dire n'est ni vrai, ni bon, ni même vraiment utile, alors pourquoi me le dire ?

 L'homme se trouva honteux et resta sans voix.

 

 Voila qui illustre bien pourquoi Socrate fut un grand philosophe et tenu en telle estime.

 Voila aussi pourquoi Socrate ne sut jamais que sa femme le trompait avec Diogène !..



28/04/2013
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres