L'aube fleurie

L'aube fleurie

Faire retentir sa voix

    Quelques-unes des nouvelles à la une des quotidiens, ces derniers jours, m'interpellent, bien qu'elles ne soient, somme toute, que de simples faits divers parmi d'autres faits divers. Elles me rendent triste et  suscitent en moi un terrible sentiment d'impuissance. Je me demande avec inquiétude : « À quel degré extrême de désespoir notre monde est-il parvenu pour que des enfants en viennent à s'en prendre violemment à d'autres enfants ? »

   Je me demande si l'humanité dans son ensemble est bien consciente de se trouver là devant le symptôme évident d'une société malade. Que peut-il exister de pire pour une société et pour l'avenir d'une société, que de voir l'innocence des enfants se métamorphoser en un profond sentiment d'injustice, se traduisant par des actes de désespoir ? Que ces faits divers interviennent à l'approche de Noël, censée être une fête de l'amour où chacun se réjouit à l'avance des moments de bonheur à passer ensemble, est encore plus triste. Et je me demande, avec la sensation angoissante de ne pouvoir trouver réponse à ma question : « Que pourrions-nous faire ? »

   Et puis je me retire en moi-même et je médite et je lis, je m'imprègne de la sagesse de ces grands auteurs, bienfaiteurs de l'humanité, et de temps en temps, je trouve, nichés au creux de la douleur, des mots d'espoir qui se mettent à résonner en moi comme le son de petites clochettes d'amour. Alors me vient la certitude que tout peut encore changer.

« C'est ainsi que vivent les hommes. Ils se servent de l'autre pour se laisser convaincre d'une chose à laquelle, au fond de leur coeœur, ils ne croient pas. On cherche dans l'autre un instrument pour couvrir le son de sa voix intérieure. Si chacun de nous écoutait seulement un peu plus sa voix intérieure, s'il essayait seulement d'en faire retentir une en soi-même, alors il y aurait beaucoup moins de chaos dans le monde. » Etty Hillesum

Et j'ajouterai : alors les enfants retrouveraient leur innocence d'enfant et l'espoir de vivre heureux et libres.

« Toute la force, tout l'amour, toute la confiance

 en Dieu que l'on possède, on doit les tenir en

 réserve pour tous ceux que l'on croise sur son

 chemin et qui en ont besoin. » Etty Hillesum

 



15/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres