L'aube fleurie

L'aube fleurie

Guerriers pacifiques, ne les écoutez pas !

 

Ils vous font croire

À la fin de l’histoire,

À la mort de l’amour,

À l’enfer sans retour,

 

Ils vous disent « trop tard »,

La violence est barbare,

Les bombes de l’argent

Font mourir les enfants.

 

Le tonnerre gronde

De la voix immonde

Des hommes de guerre,

Des semeurs de misère.

 

La vague monte et monte encore,

Elle arrive de l’aurore,

Va bientôt submerger

Les monts et les vallées.

 

Ne les écoutez pas.

Ce qui monte c’est la voix

Des artisans de paix,

Ceux qui œuvrent en secret.

 

Ce qui crépite c’est le feu

De leurs cœurs amoureux

Pour la terre et les hommes

Dans l’écho qui résonne

 

De leurs chants d’espérance,

Sublimant la souffrance,

Ouvrant les portes closes

De l’antre sinistrose.

 

Jamais plus rien n’étouffera

Le son vibrant du glas

Qui sonne en ce moment

Pour les princes du néant.

 

Quand les hommes se lèvent,

Animés de la fièvre

Du puissant renouveau,

Et qu’ils font le cadeau

 

Sur l’autel du silence,

En ultime révérence,

De leurs propres malheurs,

Au plus fort de leurs pleurs,  

 

Le monde n’est pas loin

De changer pour demain,

L’arc-en-ciel de la paix

Déjà colore les nuées.

 

Ne les écoutez plus, ces nuisibles,

Ces prêcheurs d’impossible,

En leurs derniers sursauts

De semence de maux.

 

Gardez le cœur ouvert,

Poursuivez vos prières,

Ne laissez pas mourir

La flamme de vos désirs

 

D’un monde de paix,

De liberté, d’égalité,

De justice et d’amour,

Demain et pour toujours.

 

Portez haut le flambeau

De vos chants, de vos mots

Pour tous les cœurs qui saignent,

Sans faiblir appelez le règne

 

De l’aimée Shambala

Qui palpite déjà

En vos mots pour la joie,

En vos cœurs pleins de foi,

 

Qui un jour ont aimé

La lumière de paix

De l’amour sans frontière

Tout autour de la terre.

 

L’Eden est à la porte,

Oubliez la cohorte

Des semeurs de misère,

Ils ne sont que poussière.

 

Vous êtes les sarments

Qui font le bon raisin,

Celui qui nourrira

Le spirituel combat

 

Des guerriers pacifiques

Entonnant le cantique

De l’amour éternel

Sur la terre comme au ciel,

 

Des belles âmes que vous êtes,

Vous-mêmes à la conquête

Du renouveau divin

Qui sera là demain.

 

MPV

 

 

 

 

 

 

 

 

 



14/12/2018
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres