L'aube fleurie

L'aube fleurie

Hymne à la joie

 

 

 

 

Un coucou téméraire est venu au jardin.

Sous la branche touffue il s’est perché.

Sous les feuilles voisines s’endormait la colombe,

En ce beau mois de juin à la chaleur d’été.

 

Le coucou printanier cherchait à discuter.

Se dressant fièrement sur ses pattes graciles,

Fit à la douce colombe entendre sa belle voix :

Coucou, coucou, coucou !

 

La colombe s'éveilla de son rêve charmant,

S’ébroua élégamment, et regardant l’oiseau,

À son tour entonna sa chanson du printemps :

Rou, rou, rou, rou…

 

Le piaf enchanté par ce duo improvisé,

Voulant, lui aussi exprimer sa gaieté, 

Fit résonner à son tour son sifflement d’amour :

Cui cui ! Cui cui ! Cui cui !

 

Et c’est ainsi que ce matin j’ai savouré

L’hymne à la joie des oiseaux du jardin,

Tout en lisant, émerveillée, les doux vers d’une fée

Par la nature elle-même un beau jour enchantée.

 

MPV

 

 



18/06/2018
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres