L'aube fleurie

L'aube fleurie

Jour blafard

JOUR BLAFARD - Défin d'Evy n°203

 

 

 

Est-ce la liberté qui souffle si fort sur mes persiennes en ce jour blafard et depuis quelques jours ? On pourrait penser que ce n’est que le vent qui souffle sa colère. Il hurle en rafales, fait frémir les branches et trembler les tuiles du toit. Lui qui pourtant est invisible, peut de sa seule voix, semer la terreur en toute âme vivante et même en celle des pierres. Et pourtant, il ne me fait pas peur. Aujourd’hui, il semble vouloir simplement faire entendre sa voix. La voix de la liberté qui résonne en écho sur le monde.

 

Car la conscience grandit. Les esprits s’éveillent dans la lumière de la liberté retrouvée ou sur le point de l’être. Les voix se font entendre tout autour du monde. Monsieur Stephan Hessel doit sourire dans sa tombe, parce que l’indignation est bien là, cette fois, et l’esprit révolutionnaire aussi, mais dans la sérénité et le calme, avec la sagesse du savoir, le souvenir des horreurs du passé qu’aucun humain ne souhaite revivre et l’intelligence du cœur. 

C’est la révolution du cœur. Un cœur qui s’ouvre sur le monde et sur ceux qui le peuplent. Sans rancœur, sans haine, sans esprit de vengeance, avec respect et intelligence.

 

Et c’est pour ces raisons que jour après jour, la vague d’amour a grandi, au point de devenir un véritable tsunami que rien n’arrêtera. Alors, continuons de rêver de ce monde de paix, de douceur et d’amour, de liberté, d’égalité et de partage. Car c’est notre rêve de cœurs aimants qui va enfanter notre nouvelle réalité.

Laissons se remplir nos silences par le souffle du vent de la liberté.

 

MPV

 

 

 



10/03/2019
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres