L'aube fleurie

L'aube fleurie

Jusqu'au dernier soupir

 

Mal de la voir souffrir,

Pleurs de son désarroi…

Ces mots qu’on ne peut dire

Te plongent en plein effroi.

 

Tu voudrais tant l’aider

Mais tu ne peux rien faire,

Même l’accompagner

Au fond de son enfer.

 

Elle est ailleurs déjà,

Avant d’être partie,

Pourtant toi tu es là

Toi qui pour elle prie.

 

Tu comprends son désir

D’intense solitude,

En son mal qui empire

Et sent la finitude.

 

Mais toi tu voudrais tant

Lui insuffler ce feu

Qui luirait tendrement

Jusqu’au fond de ses yeux.

 

Pouvoir d’une caresse

Sur ses deux mains qui tremblent,

Effacer sa tristesse,

Sa peur qui lui ressemble.

 

Mais seule ta pensée

Au souffle lénifiant

Peut jusqu’à son chevet

Porter l’éclair vibrant

 

De ton amour entier

Pour cet être chéri

Que tu as tant aimé,

Qui pleure dans la nuit.

 

Tu sais, c’est du velours

Cette pensée pour elle.

Elle voit ton amour

Qui la prend sous ses ailes.

 

Elle sait que tu l’aimes,

Elle entend ton chagrin,

Sent aussi quand tu traînes

Tous tes jours sans entrain.

 

Offre-lui ton sourire,

Ne pense plus à rien,

Jusqu’au dernier soupir,

Tiens sa main dans ta main.

 

Mais n’oublie pas non plus

De te faire du bien,

Tourne-toi vers les nues

Au plus fort du chagrin,

 

Confie-toi à l’ami,

Celui qui tend sa main

À ton cœur étourdi,

Éperdu de chagrin.

 

Chante, danse avec lui

Dans l’éclat du soleil,

Un court instant oublie

Ces ombres du sommeil

 

Qui ont troublé tes nuits,

Qui incendient tes jours

Et qui font des non-dits

Des allers sans retour.

 

Apaise ton cœur lourd

Et donne-lui le miel

Du merveilleux amour

Qui t’arrive du ciel.

 

MPV

 

 

 

 

 



26/08/2018
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres