L'aube fleurie

L'aube fleurie

L'aube du coeur

 

« Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. » écrivait Khalil Gibran, et il avait raison.

 

Mais pourquoi sommes-nous si attirés par la nuit ? Sans doute parce que seule la nuit enfante les rêves. Nul ne sait si l’être plongé dans une interminable nuit n’atteindra bientôt une aube merveilleuse.

 

Parfois nous provoquons nous-mêmes la nuit en éteignant la lumière. Sans doute avons-nous inconsciemment besoin de rêver. Mais nous oublions ensuite de rallumer… alors que l’interrupteur est là, tout près, qu’il n’a pas bougé de sa place. Aussi l’aube nous échappe-t-elle. Et nous croyons que la nuit s’éternise, qu’aucune aube, jamais, ne reviendra.

 

Alors qu’elle est déjà là, qu’elle a toujours été là, en nos cœurs qui la voient.

 

MPV

 



05/02/2019
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 138 autres membres