L'aube fleurie

L'aube fleurie

l'automne de l'été / The fall of summer

 paysage de septembre.JPG

 

  

 

Lentement, doucement, les roses de l'été

Vont laisser gentiment la place aux chrysanthèmes.

Fièrement, librement, l'alouette que j'aime,

Vient nous offrir son chant. Au loin, les champs de blé,

 

Aux fétus arasés. Entre eux quelques épis

Que les merles repus, étourdis, n'ont pas vus.

Ocres reflets perdus dans le vert, sous les nues,

Feuilles éparpillées par le vent qui frémit.

 

Et dans le ciel d'été où passe l'oie sauvage,

S'invitent ses alliés, les voyageurs nuages,

Qui viennent déposer leur ombre vespérale.

 

C'est le déclin des fleurs, au parfum doux-amer

La frontière obligée avant d'autres escales,

L'automne de l'été, le printemps de l'hiver.

 

MPV 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


03/09/2009
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres