L'aube fleurie

L'aube fleurie

L'enfant blessé

Celui qui rejette obstinément toute marque d’affection qu’on lui démontre, en a souvent besoin plus que n’importe qui d’autre. C’est son enfant en lui, blessé au fond du placard, qui refuse de sortir quand on lui tend la main.

Mais continuons à lui tendre la main, avec patience, compassion et douceur, et un jour, vaincu par notre obstination, convaincu par notre entêtement à l’aimer, il acceptera enfin de s'aimer lui-même et d'aimer en retour.

Un jour il renaîtra à la vie.

 

M.



28/07/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres