L'aube fleurie

L'aube fleurie

L'enfant martyr

Pour une leçon mal apprise,

les coups.

Pour un seul cahier oublié,

les coups.

Pour avoir manqué de franchise,

les coups.

Pour avoir avoué son forfait,

les coups.

 

Et l'enfant n'a plus de tympan,

le voisin clôt ses contrevents.

 

Pour s'être plaint de la douleur,

les coups.

Pour avoir voulu s'échapper,

les coups.

Pour n'avoir pas cessé ses pleurs,

les coups.

Pour n'avoir pas voulu ramper,

les coups.

 

Et l'enfant n'a plus qu'une oreille,

le voisin fait la sourde oreille.

 

Pour avoir crié dans la nuit,

les coups.

Pour avoir réveillé sa soeur,

les coups.

Pour avoir fait pipi au lit,

les coups.

Pour s'être convulsé de peur,

les coups.

 

Le voisin n'a rien dit encore,

alors l'enfant martyr est mort.

 

Arc-en-ciel

 

 

 

 




24/05/2009
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres