L'aube fleurie

L'aube fleurie

La fée-papillon

Ode à la fée-papillon...

 

Fée papillon dans blé.gif

 

De ses ailes fragiles elle vole en riant,

Entre les blés dorés et les coquelicots,

Les chardons indociles égratignent ses flancs

Quand elle erre trop près de leurs piquants arceaux,

 

Mais toujours elle avance au soleil de ses heures

Faisant fi des chardons, des ronces et des orties,

Méprisant les silences encombrés de noirceur

Préférant l’aventure au velours d’un abri.

 

Elle a le feu vivant, en son cœur valeureux,

Du chaleureux volcan que rien ne peut éteindre,

La candeur d’un enfant qui croit en l’or des cieux,

Pour toujours l’éclairant sans qu’il n’ait rien à craindre.

 

Elle a la pureté du cristal rarissime

Abrité dans le nid d’une roche perdue.

Son âme a l‘acuité d’un regard d‘aigle aux cimes

Et n’accorde de prix qu’à ce qui mène aux nues.

 

Elle est forte de l’eau qui déferle en cascade

Sur le versant rocheux de son destin sacré.

Elle est libre d’en haut et de ses vols nomades

Entre les fiers roseaux des marais ombragés.

 

Mais un cil de mépris sur ses ailes tendresse

Peut stopper à l’instant son envol insouciant,

Car en ses ailes vit son cœur plein de largesses

Qu’elle offre gentiment au voyageur errant.

 

Alors aimez ses ailes, un jour d’amères larmes,

Hantés par vos chagrins ou vos désillusions, 

Délaissez la crécelle, un instant, de vos armes

Et confiez votre main à la fée papillon.

 

 

MPV

 

 

 

 


 

 



19/06/2019
2 8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres