L'aube fleurie

L'aube fleurie

La fin de l'histoire

Un sage amérindien me raconta une histoire :

"Il y a longtemps, notre monde était très différent de ce qu'il est aujourd'hui. Il y avait moins de gens et l'on vivait plus près de la terre. On connaissait le langage de la pluie, des récoltes et du Grand Créateur. On savait même parler aux étoiles et aux peuples du ciel. On était conscient que la vie est sacrée et provient du mariage de la Terre mère et du Ciel père. A cette époque, il y avait un équilibre et les gens étaient heureux.

 

Il s'est alors produit quelque-chose. Personne ne sait vraiment pourquoi, mais les hommes se sont mis à oublier qui ils étaient. Ils se sont alors sentis séparés de la terre, des autres, et même de celui qui les avait créés. Perdus, ils erraient dans la vie, sans aucune direction. Ainsi séparés, ils croyaient qu'ils devaient combattre pour survivre dans ce monde et qu'il leur fallait se défendre contres ces mêmes forces de vie avec lesquelles ils vivaient auparavant en harmonie et en lesquelles ils avaient confiance. Bientôt, ils employèrent toute leur énergie à se protéger de leur environnement, au lieu de faire la paix avec leur monde intérieur.

 

Même s'ils avaient oublié qui ils étaient, l'héritage de leurs ancêtres demeurait en eux. Ils en avaient encore le souvenir. La nuit, dans leurs rêves, ils savaient qu'ils possédaient le pouvoir de guérir leur corps, de faire tomber la pluie quand ils en avaient besoin, et de parler à leurs ancêtres. Ils savaient qu'ils pourraient retrouver leur place dans la nature.

Tandis qu'ils essayaient de se rappeler qui ils étaient, ils commencèrent à construire à l'extérieur des choses qui leur rappelaient qui ils étaient à l'intérieur. Avec le temps, ils construisirent même des machines pour guérir, des produits chimiques pour faire pousser leurs récoltes, et des réseaux de fils pour communiquer sur de longues distances. Plus ils s'éloignèrent de leur pouvoir intérieur, plus leur vie extérieure s'encombra de choses dont ils pensaient qu'elles pourraient les rendre heureux.

 

- Comment l'histoire se termine-t-elle ? Demandai-je au sage. Les gens ont-ils retrouvé leur pouvoir et se sont-ils souvenus de qui ils étaient ? 

 

Ma question le fit sourire. Au bout d'un moment, il murmura : "Nul ne le sait car elle n'est pas finie. Les gens qui se sont perdus, ce sont nos ancêtres, et c'est nous qui écrivons la fin de l'histoire. Que pensez-vous qu'il est arrivé ?"

 

"La divine matrice" / Gregg Braden



05/02/2016
4 10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres