L'aube fleurie

L'aube fleurie

La maison de ton coeur

feu de cheminée.gif

 

La colère est comme un feu dans l’âtre. Elle est bénéfique à qui l’a allumée, si toutefois elle ne sert qu’à brûler les scories d’une révolte saine.

Elle devient destructrice lorsqu’on l’entretient ou l’attise, délibérément et avec énergie, pour des raisons beaucoup moins nobles.

Les étincelles fusent alors avec tant de force, qu’elles sont bientôt propulsées à l’extérieur de la cheminée.

Très vite, le feu prend, s’étend à toute la pièce, puis à toute la maison.

Il consume tout, y compris l’incendiaire.

 

 

Allume un feu pour brûler en toi

les scories de l’injustice, de l’incompréhension, de l’impuissance ;

puis laisse le feu remplir tranquillement sa mission première :

réchauffer doucement,

de ses flammes légères,

la maison de ton cœur.

 

M



17/10/2013
1 1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres