L'aube fleurie

L'aube fleurie

La musique des songes

 

 

La musique des songes errait sur la vallée,

Se reposait sur l’onde et troublait sa noirceur,

Sous la lune bien ronde, une nuit de terreur,

Où l’angoisse qui ronge hantait l’aube étoilée.

 

Ses notes argentées tombèrent sur les joncs,

Sur l’eau du désespoir, sur l’herbe de la peur,

Et sur les feuilles ailées où s’inscrivaient les heures.

Gracieuses et parfumées, leur angélique son

 

Voguait au gré du vent, caressait les nuages,

Leur couronne d’argent déposant au passage

Des pépites de joie sur les prés alentour.

 

Et le temps s’arrêta, se figea dans l’instant,

Car un chœur d’au-delà tout ruisselant d’amour

Etait passé par là, un jour de mauvais temps…

 

 

MPV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



02/08/2012
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres