L'aube fleurie

L'aube fleurie

La nature est son église

 

Femme qui se penche sur l'herbe.jpg

 

La nature est son église,

Les arbres ses statues,

Les champs fleuris ses tapis de prière.

Elle confie ses pensées à la rivière,

Comme on pose des fleurs fragiles

À la surface de l’eau.

 

Que l’onde en prenne soin

Et les conduise à leur destin

Là où brille le soleil,

Là où la lumière les inondera,

Les remplissant de cette joie

Que diffusera leur parfum

Dans tous les jardins,

Y compris dans le sien,

Là où  palpite son coeur.

 

MPV

 

 

 

 

 

 




13/08/2019
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 139 autres membres