L'aube fleurie

L'aube fleurie

La rose et le jasmin

 

Le vent souffle où il veut,

Et de l’aube jusqu’au crépuscule

Embaume la fleur d’amour.

Par-delà les déserts,

Au-delà des frontières,

Sur la mer, dans les airs,

Tout autour de la terre,

Se moquant des tisons

Du mal de l’illusion,

Se mêlent les parfums

De la rose et du jasmin.

 

 

 

 

Il fit à la mer

L’offrande de ses vers,

Espérant de la lame

Du torrent de ses larmes

Qu’elle ramène serrés

Dans un livre scellé,

les mots éparpillés

De sa peine rentrée.

 

 

 

 

Cet amour-là

Etait comme une danse

 

De la terre avec le ciel,

De la lune avec le soleil,

De l’aube avec l’aurore,

De l’argent avec l’or,

De la mer avec les cieux,

De l’eau avec le feu.

Une valse à mille temps

De l’automne au printemps,

Jusqu’au diapason

De leurs rythmes en fusion.

 

MPV

 



09/12/2018
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres