L'aube fleurie

L'aube fleurie

Le bon sens

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Après une journée de travail, retrouver la douceur de son foyer, échanger avec sa famille, rejoindre ses amis, écouter de la musique, rire, chanter, danser, en un mot se détendre et vivre !

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Le sens qu'il va bien pouvoir mettre dans les mots de son prochain discours ou de ses prochains tracts, pour asseoir encore plus son pouvoir et le renforcer. Toute son énergie et tout son temps vont être dépensés dans ce travail, au détriment de tout le reste.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Se fixer un but et s'y tenir, suivre sa route sans se décourager, pour tenter de donner un sens à sa vie.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Le sens giratoire : surtout, ne pas y déroger, pour ne pas se heurter aux autres hommes de pouvoir et risquer ainsi l'accident, de quoi compromettre gravement son pouvoir.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Apprécier chaque instant qui passe comme si c'était le dernier, jouir de la vie.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Le sens des aiguilles d'une montre. Surtout, avoir l'oeœil rivé en permanence sur le timing, ne pas oublier les rendez-vous d'affaires, les meetings, les discours, les dîners officiels, les inaugurations, les assemblées générales, les conseils d'administration, les conférences de presse. Il en va du maintien de son pouvoir.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Tendre vers une alimentation saine pour maintenir son corps en bonne santé.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Le sens de la circulation, pour se rendre au grand restaurant où l'attend un festin payé par l'état ou l'entreprise : un festin qu'il engloutira jusqu'à se faire éclater la panse, mais pour la bonne cause : ne pas gaspiller l'argent public.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Le sens de la générosité, générosité qu'il offre sans calcul et qui lui est rendu au centuple sans qu'il demande rien.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Donner à ceux qui ont déjà beaucoup, voire plus que lui-même, pour être sûr d'obtenir quelque-chose en retour.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda : le sens du partage.

Le bon sens de l'homme de pouvoir : le sens du partage du gâteau des autres.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Le sens de l'amitié.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Le sens des relations utiles pour accroître son pouvoir.

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Le sens du devoir.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Le sens du devoir que les autres ont envers lui.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Le sens de sa responsabilité d'éducation envers ses enfants.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Le sens tactique, qui s'insinue même au sein de l'éducation, afin que par un patient modelage des esprits, il puisse faire perdurer son pouvoir, de génération en génération.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Le sens de l'évolution vers le meilleur.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Le sens interdit, qu'il brave sans complexe, du moment que c'est pour renforcer son pouvoir.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Son sixième sens qui le prévient des dangers et lui indique la voie à suivre pour les éviter.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

Le sens des affaires : il lui souffle constamment de braver les lois de la nature, même confronté, dès aujourd'hui, aux conséquences désastreuses de ses actes, et sachant qu'elles seront encore plus catastrophiques et définitives demain. Car ce qui lui importe, c'est de maintenir son pouvoir maintenant.

 

 

Le bon sens de l'individu Lambda :

Le sens de la liberté.

 

Le bon sens de l'homme de pouvoir :

L'illusion de la liberté, quand il a l'impression de pouvoir faire tout ce qu'il veut, parce qu'il détient le pouvoir.

 

 

 

La force de l'homme de pouvoir :

Son pouvoir sur l'autre.

La force de l'individu Lambda :

sa liberté de pensée.

 

 

 

Sachant que depuis l'heure de notre naissance, nos jours sont comptés, je préfère, et de loin, le bon sens de l'individu Lambda. Ca tombe bien, je suis un individu Lambda !

 

Martine PV

 

 

 

 Jacques Brel
L'HOMME DANS LA CITÉ
1958


Pourvu que nous vienne un homme
Aux portes de la cité
Que l'amour soit son royaume
Et l'espoir son invité
Et qu'il soit pareil aux arbres
Que mon père avait plantés
Fiers et nobles comme soir d'été
Et que les rires d'enfants
Qui lui tintent dans la tête
L'éclaboussent de reflets de fête

Pourvu que nous vienne un homme
Aux portes de la cité
Que son regard soit un psaume
Fait de soleils éclatés
Qu'il ne s'agenouille pas
Devant tout l'or d'un seigneur
Mais parfois pour cueillir une fleur
Et qu'il chasse de la main
A jamais et pour toujours
Les solutions qui seraient sans amour

Pourvu que nous vienne un homme
Aux portes de la cité
Et qui ne soit pas un baume
Mais une force une clarté
Et que sa colère soit juste
Jeune et belle comme l'orage
Qu'il ne soit jamais ni vieux ni sage
Et qu'il rechasse du temple
L'écrivain sans opinion
Marchand de rien marchand d'émotion

Pourvu que nous vienne un homme
Aux portes de la cité
Avant que les autres hommes
Qui vivent dans la cité
Humiliés d'espoirs meurtris
Et lourds de leur colère froide
Ne dressent aux creux des nuits
De nouvelles barricades.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


20/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres