L'aube fleurie

L'aube fleurie

Le coquillage et l'océan

 

 

L’océan dit au coquillage endormi sur le sable : « je te caresserai de l’écume de mes vagues, je te bercerai de leur musique, et tu oublieras qu’hier encore tu dansais dans mes bras. »

Le coquillage lui répondit : « merci, mais… palpiterai-je encore du même émoi de ce qui fut hier pour moi et qui n’est plus aujourd’hui ? »

Et l’océan le rassura : « petit, la caresse du souvenir bercera ton cœur endormi et tu vivras pour toujours en lui ce qui est hors du temps et qui demeure. »

 

MPV

 

 

 



26/07/2020
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres