L'aube fleurie

L'aube fleurie

Le grand puzzle de la vie

     Nous caressons tous des rêves et des espoirs au plus profond de nous. Nous leur donnons une couleur, un parfum, une voix, une résonance... Nous leur prêtons vie en pensée, parfois, au plus fort de notre enthousiasme. Nous nous surprenons à croire que ces rêves peuvent aboutir, qu'ils vont aboutir. La seule chose que nous ne sachions pas vraiment, c'est comment les faire advenir. Mais nous faisons des efforts, ça oui, nous en faisons ! Nous essayons tel chemin ou tel autre, telle méthode, tel habit, pour finir par réaliser que certains de nos projets n'aboutissent pas. Et si nous n'abandonnons pas, du moins sommes-nous très près de le faire.

 

     Et puis soudain survient un signe du destin, ou du moins ce que nous prenons comme tel et interprétons immédiatement selon nos propres codes. Et nous nous disons "ça y est, cette fois, c'est la bonne".  Alors nous reprenons notre bâton de pèlerin et... vogue la galère ! Mais quand rien ne vient à l'horizon, même après ce signe évident, la déception est encore plus grande. Que d'énergie déployée en vain !

 

    C'est là que les âmes sensibles - dans le sens sensibles aux événements de la dimension visible de notre univers - s'assombrissent et se ferment aux rayons du soleil de la connaissance, parfois sans s'en rendre compte.

 

    Tandis que les âmes connectées à cette autre dimension où tout semble en magmas vivant contenant l'univers tout entier, donc tous les possibles, continuent d'exister pour le simple bonheur d'exister. Elles savent que tout est pour le mieux, que ce qui a vécu devait vivre, que ce qui a été fait devait être fait, avec ses espoirs comme avec ses illusions, ses joies ou ses déceptions. Elles savent que, quoi qu'il se soit passé, tout avait un but prédéterminé. Et à la fois non défini.

 

     Nous sommes comme les pièces d'un puzzle géant, ainsi que les événements que nous subissons ou dans lesquels nous intervenons. Tout en étant en même temps le puzzle tout entier. Nous agissons, interagissons, en espérant ceci ou cela, en croyant fermement que ceci est meilleur que cela, que ceci entraînera cela, à tel moment, pour telle raison... en oubliant, tout simplement, que chaque chose a sa raison d'être et s'inscrit dans un processus qui parfois nous échappe.

 

     Les hommes de toutes générations à travers l'histoire, lorsqu'ils ont pris des décisions pour améliorer leurs conditions de vie, pour régler leurs problèmes divers, pour se prononcer pour ou contre telle ou telle décision, n'avaient pas, du temps où ils le vécurent, la distance ni le point de vue objectif que nous pouvons en avoir nous-mêmes, lorsque nous nous penchons avec intérêt sur l'histoire de l'humanité. Ainsi en est-il de même pour les hommes d'aujourd'hui.

 

     Je crois profondément que nos actes nous sont dictés par une sorte de pulsion inconsciente et irrésistible à adhérer à cette "supra persona" unique et transcendante qui nous contient et nous unit tous, sans pour autant chercher à empêcher nos différences, ces mêmes différences qui, de temps à autres, nous séparent pour notre édification.

 

    Nous bénéficions de cette merveilleuse liberté qui nous permet d'exprimer par la création ce que nous sommes au plus profond de nous, et ce qui, parallèlement, nous relie irrémédiablement. C'est ce qui fait le monde dans lequel nous évoluons et dont nous sommes les acteurs conscients lorsque nous travaillons à réaliser nos rêves.

 

     Persévérons donc dans cette voie, celle qui nous enthousiasme, qui nous soulève et nous élève. Car l'aboutissement compte moins que le chemin parcouru, qui lui-même participe à la réalisation du but. Ce but qui, d'ailleurs, n'est pas vraiment un but, sinon celui de parvenir à la réalisation complète du grand puzzle de la vie.

 

 Martine

 



23/01/2016
5 10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres