L'aube fleurie

L'aube fleurie

Le jour se lève...

 

 

Le jour se lève…

 

Ne compte pas les étoiles,

 

Tu ne saurais les dénombrer.

 

Observe les marées

 

Qui jouent avec la lune,

 

Et les fleurs élégantes

 

Éprises  du soleil.

 

 

 

Suis le cours du ruisseau

 

Qui s’en va vers la rivière,

 

Qui s’en va vers le fleuve,

 

Qui s’en va vers la mer,

 

Comme un homme amoureux

 

Cherche sa bien-aimée.

 

 

 

Sois fort comme la montagne

 

Qu’aucune tempête ne peut ébranler,

 

Sois doux comme le velours

 

D’un pétale de rose,

 

Sois courageux comme une lionne

 

Qui défend ses petits,

 

Sois patient comme les blés

 

Sous les feux de l’orage.

 

 

 

Sois comme la chenille

 

Qui devient papillon :

 

Elle ne craint pas la mort,

 

qui n’est qu’une porte du temps

 

Ouverte sur un autre monde.

 

 

 

Sois serein comme la lagune

 

Au cœur du paradis.

 

 

 

Le jour se lève,

 

Ne crains pas et regarde…

 

Regarde la lueur irisée

 

Qui se profile à l’horizon…

 

 

Martine

 



29/06/2012
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres