L'aube fleurie

L'aube fleurie

Le secret des sept dons

fillette sur la route.jpg

 

 

 

 

Un enfant naît avec sept dons naturels.

 

Le premier est l'innocence, le second est l'ouverture d'esprit, le troisième est l'imagination, le quatrième est la confiance, le cinquième est une passion pour la vie, le sixième est la compassion pour la vie, le septième est le courage.

 

Voilà les dons que le monde tente de dérober à chaque enfant, en les remplaçant par sept traits inférieurs comme la culpabilité, l'étroitesse d'esprit, le conformisme, le doute, l'apathie, l'insensibilité et la peur.

J'ai découvert la face sombre de l'humanité quand j'étais encore enfant, lorsque j'ai vu assommer un bébé phoque pour la première fois. Mais j'ai aussi eu la joie de voir les baleines et de nager au milieu des castors, des dauphins, des phoques et des poissons.

 

Mon enfance m'a donné toute ma vie l'amour des autres créatures et de la nature, et pour toute ma vie aussi la passion de défendre et de protéger. Elle m'a aussi fait entrevoir les choses auxquelles je ne voulais pas prendre part. Lorsque j'étais enfant, je me disais que je ferais cesser le massacre des phoques et que je protégerais les animaux sauvages.

 

Mes expériences enfantines ont modelé mon évolution en tant qu'adulte, et je n'ai jamais perdu cette innocence, j'ai gardé un esprit ouvert, nourri mon imagination et conservé ma confiance, ma passion et ma compassion, et renforcé mon courage.

Les livres que j'ai lus, les oiseaux dont le chant m'a émerveillé, les animaux que j'ai vus, les grands professeurs que j'ai écoutés et l'amour qui emplissait constamment mon cœur m'ont gardé sur la voie de la compassion.

 

Chaque enfant a le potentiel pour la grandeur, et cette grandeur peut être nourrie simplement en ne renonçant pas aux sept vertus positives pour les remplacer par les sept traits négatifs.

 

Les rêves d'un enfant peuvent se réaliser s'il ne perd pas les sept dons naturels qu'il reçoit à la naissance. Le secret est simple. Suivez votre cœur, et souvenez-vous que votre cœur n'a jamais tort.

 

Capitaine  Paul Watson (Préface du livre pour enfant "Gédéon et la plage rouge" écrit par Geert Vons)



27/12/2015
21 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres