L'aube fleurie

L'aube fleurie

Le sens du bonheur

 

 

Si tu veux saisir l'âme du son,

Ecoute le doux chant mélodieux d'un oiseau,

Le va-et-vient des vagues sur la grève,

Le chuchotement du vent dans les arbres,

Le rire insouciant d'un enfant.

 

Si tu veux saisir l'âme de l'image,

Regarde, au printemps, un tapis d'herbe tendre parsemé de pâquerettes,

Un coucher de soleil sur la mer,

Une fleur ouvrir ses pétales au soleil,

Un couple d'amoureux se tenir par la main.

 

Si tu veux saisir l'âme du parfum,

Respire à pleins poumons l'air embaumé de chlorophylle, d'humus, de jasmin ou d'iode,

Inspire sans modération l'arôme velouté du lys ou celui, plus subtil, de la primevère,

Hume avec délice le fumet alléchant du plat que tu vas pouvoir déguster,

Imprègne-toi des effluves laiteux de ton enfant nouveau-né endormi contre ta peau.

 

Si tu veux saisir l'âme de la saveur,

Croque à pleines dents dans un fruit gorgé de soleil,

Goûte la saveur sucrée du miel que t'offrent généreusement les abeilles,

Bois l'eau pure du torrent que tu auras puisée au creux de tes deux mains,

Sèche de ta bouche les larmes de ta bien-aimée.

 

Si tu veux sentir l'âme du Vivant,

Pose tes deux mains sur le tronc d'un arbre,

Effleure doucement les pétales d'une fleur,

Laisse glisser tes doigts dans l'eau d'une rivière,

Caresse tendrement la peau de ton bien-aimé.

 

Si tu veux saisir le sens du bonheur de l'instant,

Saisis le sens des sens.

 

Martine PV

 

 

 

 

  

 


17/01/2010
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres