L'aube fleurie

L'aube fleurie

Le temps d'aimer / on love

 horloge sur livre.jpg

 

 

Que s'égrènent les heures à l'horloge du cœur,

Aussi vite, aussi fort que la brise du Nord,

Qu'elles trompent la mort et conjurent le sort

Ou maudissent l'ardeur des soldats de la peur,

 

Jamais le temps d'aimer, qui coule au sablier,

Ne verra ses cristaux se dissoudre dans l'eau.

Ses reflets sont plus beaux que l'éclat des émaux

Et sa musique ailée ensorcelle les fées.

 

L'amour se tient tranquille, en appui sur un fil,

Equilibre facile, au vent froid, au grésil,

Quand sa robe d'hiver est fluide et légère.

 

Alors quand croît l'effet du néant redouté

Qui précède l'enfer des longues nuits amères,

Il sourit au reflet de son bonheur d'aimer.

  

MPV

 

 

 

That the hours ticking clock of the heart,
As fast, too strong, the breeze North
They cheat death and fate conspire
Or curse the ardor of the soldiers of fear,
 

No time to love, which flows to the hourglass,
Will see the crystals dissolve in water.
His reflections are more beautiful than the brilliance of glazes
And his music winged fairies bewitch.
 

Love is quiet, resting on a wire
Equilibrium easy, cold wind, sleet,
When his winter coat is smooth and light.
 

So when the effect of the growing dread nothingness
Above the long nights of hell bitter
He smiled at the reflection of his happiness to love.
 


 


 

 

 

 

 
 


13/11/2010
30 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres