L'aube fleurie

L'aube fleurie

Les canaux de l'espoir

Aucune des barrières que les hommes érigent entre eux, dans le but purement égoïste de conquérir puis de conserver le pouvoir pour eux-mêmes, n'empêchera jamais la connaissance d'être révélée.

Le virtuel n'est pas survenu par hasard, en ce siècle malade de l'indifférence et du mépris. Les paroles étouffées dans une vie, s'envolent dans une autre, pour finir par se rejoindre et s'unir.

Certains chefs religieux, grands prêtres de l'obscurantisme, prêtent au virtuel les défauts du « grand Satan », exhortant les hommes à rentrer dans les rangs pour y boire à nouveau le lait de la parole imposée. Alors, tout à coup, les hommes se mettent à douter.

Qu'ils réfléchissent : que nomme-t-on « grand Satan ? »  Est-ce ce qui unit ou ce qui divise ?

Si le monde peut encore être sauvé de la folie des hommes, sera-ce par la désunion et la guerre ou par l'émergence d'une nouvelle conscience universelle, qui fera de la justice et de la paix les deux mamelles nourricières du nouveau monde ?

Ne fermons pas les canaux par lesquels cette nouvelle conscience est en train d'arriver, au contraire ouvrons-les bien grands.

 

Martine



28/01/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 141 autres membres