L'aube fleurie

L'aube fleurie

Non, elle n'est pas démodée

Certains la disent démodée,

D'autres la voient comme une bouée,

Un garde-fou, un bouclier,

Contre les mots vitriolés.

 

On peut la trouver insipide

Et l'attribuer aux impavides,

Ceux qui ne veulent pas d'histoires,

Ne rien entendre et ne rien voir.

 

On peut penser qu'ils sont peureux,

Ceux qui en usent, bienheureux.

On les prend pour des imbéciles,

S'ils ont le sourire facile.

 

Pourtant, ne vous y trompez pas,

Ils sont gentils mais pas gaga,

Ils sont patients et indulgents

Mais pour la haine, intolérants.

 

Car sans sa joie et son sourire

Au cœur battant de ses désirs

D'un lieu de douceur et de paix,

Où tout être se sente aimé,

 

Il n'est pas de bonheur possible

Et la paix devient inaudible.

Les gens sont tristes et désarmés,

Ils sont constamment aux aguets.

 

Non, elle n'est pas inutile,

Ni dérisoire ni futile,

Elle est le lien qui nous unit,

L'indispensable Courtoisie.

 

 

 M



29/06/2015
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres