L'aube fleurie

L'aube fleurie

On n'est jamais seul

 

 

 

Quand vient le démon solitude

avec ses ailes de mensonge

et son armure d’illusion,

quand il essaie de me pousser

au fond du gouffre de l’oubli,

je ne tombe pas,

car toi mon ami, tu es là aussi,

comme si l’écho de ma peine

parvenait instantanément jusqu’à toi,

d’un bout à l’autre de l’infini.

 

Les anges m’accompagnent,

nul doute en mon âme.

Ils se tiennent toujours prêts

à soulager mon cœur las.

Dès que je les appelle,

je sens leurs douces ailes

caresser tendrement ma tristesse.

parfois je sens leurs parfums fleuris,

parfois je vois leurs couleurs d’au-delà.

Le coin de mon œil perçoit

l’évanescence de leur être.

J’aimerais tant les voir réellement !

Hélas, c’est impossible,

ils sont d’une autre dimension.

 

Pourtant vois-tu mon ami,

Aujourd’hui je les ai vus,

à travers le sourire de tes mots,

et leur parfum divin,

à travers ta présence si palpable

et si réconfortante,

qu’au bord de ce ravin,

du fond duquel m’appellent les ombres,

tout à coup je m’envole,

de mes ailes libérées,

tout entières embaumées

de ta belle amitié.

 

MPV

 

 

 

 



22/05/2020
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres