L'aube fleurie

L'aube fleurie

Peut-on tout pardonner ?

Peut-on tout pardonner ? C’est-à-dire est-on en capacité de tout pardonner ?

Selon moi la réponse est non. Certes on peut pardonner à quelqu’un qui nous a fait du mal ou qui a fait du mal à une autre personne, intentionnellement ou non. On peut pardonner a quelqu’un qui nous a trahi, volé, menti… mais en prenant un exemple extrême et particulièrement horrible et détestable, peut-on pardonner à des personnes qui s’adonnent à des sacrifices d’enfants ? À cet instant précis de votre lecture, vous êtes peut-être en train d’ouvrir de grands yeux ahuris. Vous vous dîtes « non, ce n’est pas possible, ceci existait il y a des siècles, mais pas aujourd’hui… » et pourtant, si, cela existe de nos jours, aussi abominable que cet acte puisse être.

Eh bien non, évidemment, on ne peut pardonner cela. Notre esprit, notre cœur, et même notre âme nous disent que c’est impossible, que cela ne sera jamais possible, du moins, bien sûr, si nous sommes parmi ceux et celles qui condamnent de tels actes.  

 

Mais…

 

Faut-il tout pardonner ? C’est-à-dire faut-il prendre la décision consciente de tout pardonner ? En tout premier lieu, je pense que quand on en est à envisager cette possibilité et à faire cette démarche, c’est que l’on a décidé que l’Amour allait désormais guider notre vie, envers et contre tout, et quoi qu’il arrive. Et l’Amour pardonne tout, n’est-ce pas ? Je veux parler, bien sûr, de l’Amour dans son sens noble, pur, transcendant. Mais, pourrait-on penser : comment l’Amour pourrait-il pardonner ce qui lui fait à lui-même offense ? Comment pourrait-il pardonner à celui qui fait souffrir un enfant ?

 

C’est que l’Amour se situe sur un autre plan que le nôtre. L’Amour est illimité, hors du temps et de l’espace. Il est divin et en son âme divine, il sait et comprend tous les mécanismes qui induisent tel ou tel comportement chez les hommes. Il sait d’où ils viennent et où ils vont, ce qu’ils ont vécu et ce qu’ils vivront, ce qu’il leur est possible de vaincre et ce qu’ils s’empêchent de surmonter. L’Amour a la réponse aux questions qui nous laissent nous-mêmes éperdus et sans voix. L’Amour sait ce que nous ne savons pas, ce que nous ne pouvons pas savoir, en nos êtres limités par le temps et l’espace. Laissons-lui ce qui appartient à son jugement omniscient. En d’autres termes, laissons Dieu s’occuper de ces choses que nous ne pouvons pas plus comprendre que maîtriser.

 

Pourtant, nous dit Jésus à travers ce magnifique texte que je vous laisse découvrir : Pardonne septante fois sept fois :   

 

On ne nous demande pas de faire des distinctions entre tel ou tel acte, telle ou telle faute, telle ou telle erreur, tel ou tel méfait, on nous demande de pardonner. Et ceci septante fois sept fois. Pourquoi cela ? Parce que pardonner c’est par-donner. C’est donner de soi-même ce que l’on possède en soi et qui peut sauver quelqu’un d’autre, mais c’est aussi prendre soin de soi-même, car lorsque l’on réussit à pardonner, on se sent en paix, parfaitement serein et prêt à entamer un nouveau chemin de vie.

 

Mais que nous disent aussi les paroles de Jésus ? Elles nous disent que pardonner c’est effacer la faute commise, ne même plus y penser, c’est faire table rase du passé, pour offrir une nouvelle chance à la personne à qui l’on a offert son pardon.

 

C’est aussi être capable de pardonner plusieurs fois les mêmes erreurs à la même personne. Septante fois sept fois, c’est-à-dire de façon illimitée. Mais selon moi, ce n’est en aucun cas cautionner ces erreurs en gardant à l’esprit pour plus tard cette nécessité d’Amour divin de pardonner.  Et ce n’est pas non plus se mettre sciemment en position d’être, de nouveau, victime de cette personne.

 

Car l’Amour envers soi-même est le premier garant de l’Amour envers autrui. L’Amour envers autrui est fait de compassion, de respect, de dignité. L’Amour envers soi-même, c’est la compassion et le respect envers soi-même, il ne va jamais à l’encontre de sa propre dignité.

 

Aussi, si comme preuve d’Amour quelqu’un exige de toi que tu mettes ta dignité dans ta poche, envoie-lui un NON rempli de douceur, de respect et de compassion, et poursuis ton chemin, le cœur joyeux à la pensée que quelque chose de bien plus beau est déjà en train de te rejoindre.

 

     

 



25/08/2020
28 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres