L'aube fleurie

L'aube fleurie

Quelle société voulons-nous ?

   Nous sommes à la croisée des chemins. C’est plus qu’un ressenti pour moi, c’est une certitude. Une conviction profonde. Tout nous le démontre, tout nous le crie. Il suffit d’être attentif aux signes. Non seulement à ceux que nous envoie la nature, puis ceux que nous transmettent beaucoup de ses défenseurs, prêts maintenant pour un changement radical de comportement, mais aussi à tous ceux qui gravitent autour et que nous ne voyons pas toujours. C’est plus profond encore, beaucoup plus profond. Car lorsque l’on se mobilise pour la planète, certes on fait quelque chose de bien, quelque chose de bon pour soi-même, pour sa famille, ses enfants, petits-enfants, mais il faut reconnaître honnêtement qu’on le fait surtout par peur.

 

   L’heure est grave, nul ne peut le nier. L’épée de Damoclès au-dessus de nos têtes descend, descend… de plus en plus bas. Nous risquons gros. Très gros. Nul ne le nie, sauf peut-être un certain homme d’état qui a encore plus peur que les autres et qui est donc dans le déni. Et personne n’a envie de mourir à 10, 20, 30, 40 ans, ni même avant ou après, emporté par les vagues d’un tsunami mondial provoqué par la montée des eaux, elle-même occasionnée par le réchauffement climatique, lui-même causé par une activité humaine débridée. Alors on se dit « là, il est vraiment temps de faire quelque chose, il nous faut relever nos manches, et vite. »

 

   Mais soyons honnêtes, qui pense en premier aux tribus d’Amazonie en ce moment chassées de leurs territoires, aux réfugiés des pays en guerre dévastés, aux hommes, femmes, enfants, qui meurent de faim aujourdhui, dans d’atroces souffrances dans certains pays du tiers-monde, aux enfants soldats, aux peuples martyrs ? Qui pensait à eux avant que l’on ne commence à évoquer les risques sérieux pour notre planète ? Posons-nous cette question avec sincérité et tirons-en la conclusion évidente : c’est avant tout notre cœur qu’il nous faut réformer. Le cœur de chacun. Seul à seul avec soi-même. Si chaque homme de cette terre fait cela dans l’intimité de son âme, dès demain notre monde sera un autre monde. Un paradis. Je l’affirme sans aucun doute.

 

   Les choses ne changeront réellement que lorsque ce que nous faisons actuellement par peur, nous le ferons uniquement par amour. Lorsque l’autre, notre alter-ego, aura pour nous plus d’importance aujourd’hui que notre propre bien-être demain. Lorsque le cœur d’un seul être au monde, fût-il le plus démuni, le plus faible, et illustre inconnu, aura pour nous plus d’importance que celui d’une cathédrale, certes somptueuse, glorieuse, mais construite avec de simples pierres, alors le nouveau paradigme pourra enfin se mettre en place.

 

   Question pour les chrétiens : où Jésus prêchait-il la plupart du temps ? Etait-ce dans une cathédrale ? Une église ? Où parvenait-il à toucher le cœur des hommes ?

   Question pour les non-croyants : Pourquoi pleurons-nous pour un symbole chrétien et non pour le SDF en train de mourir de froid sur son parvis ?

 

   Parfois la vie nous envoie des catastrophes pour nous faire réfléchir. Quelle société voulons-nous maintenant ? Non pour demain. Non pour dans deux, trois ou dix ans, mais pour maintenant. Que signifie mettre en place des mesures qui ne prendront effet que dans deux, trois ou dix  ans, contre un fléau dont les effets sont avérés mortels aujourd’hui ? (exemple : les mesures d’interdiction du glyphosate). L’heure n’est plus aux tergiversations, aux sempiternelles discussions, mais d’être et de rester cohérent avec ses choix. Que ferions-nous pour nous-mêmes si nous nous savions atteints d’une maladie mortelle ? Attendrions-nous deux ans pour nous soigner ?

 

   Dans le cœur. Tout réside dans le cœur de soi. Faire pour l’autre ce que l’on ferait pour soi. Et le faire dans l’instant. Pas demain. Pas dans deux ou dix ans. Maintenant. Le vrai changement de paradigme est là et nulle part ailleurs. Il a pour nom Amour.  

 

MPV

 

 

 



30/04/2019
29 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres