L'aube fleurie

L'aube fleurie

Qui a écrit... ?

 

Qui a écrit ce texte ? 

 

« L’égalité économique est la clef de voûte de l’indépendance non-violente. Œuvrer pour l’égalité économique revient à abolir l’éternel conflit entre le capital et le travail. Pour opérer un tel nivellement, il faut d’une part ramener à de justes proportions la fortune des quelques riches entre les mains desquels se trouvent concentrées presque toutes les ressources de la nation, et d’autre part, relever le niveau des millions d’hommes à moitié morts de faim et qui n’ont plus rien à se mettre sur le dos. Un gouvernement non-violent est absolument impossible aussi longtemps que subsiste l’abîme qui sépare les riches des autres millions d’affamés.

Je persiste à croire au bien-fondé de ma doctrine selon laquelle le propriétaire a reçu son bien en dépôt pour le gérer au bénéfice de tous, en dépit du ridicule dont on a voulu la couvrir.

Pour faire de cet idéal une réalité, il faut reconstruire de fond en comble l’ordre social. Une société qui veut s’appuyer sur la non-violence ne peut nourrir d’autre idéal. Il se peut que nous ne soyons pas capables de réaliser ce but, mais nous devons l’avoir constamment à l’esprit et ne jamais cesser de tout mettre en œuvre pour nous en approcher le plus possible. A mesure que nous progresserons en direction de ce but, nous n’aurons que des raisons de nous en féliciter et nous découvrirons le bonheur, pendant qu’en même temps, nous aurons contribué à l’avènement d’une société non-violente. »

 

 

Il s'agit de : Ghandi / Tous les homme sont frères.




30/04/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 145 autres membres