L'aube fleurie

L'aube fleurie

Silence assourdissant

 

Silence et confusion

Le monde à l’unisson

Contre la déraison

D’un pernicieux poison

 

Silence et double peine

Quand l’esprit se démène

Entre les mots de haine

Et les pensées malsaines

 

Silence et nostalgie

Quand mensonges et non-dits

Un jour ont fait le lit

De nos songes maudits

 

Silence et vague à l’âme

Pour nos cœurs qui condamnent

Du tranchant de nos lames

Ceux qui s’arment et désarment

 

Silence et repentir

D’une vie sans désir

Parsemée de soupirs

Dans l’amour qui expire

 

Silence et renaissance

Quand du lac de souffrance

S’élève une espérance

Couronnée d’élégance

 

Silence et plénitude

Au cœur de l’hébétude

Issue de l’habitude

Du pire en certitude

 

Silence et explosion

Des mots en suspension

Dans les sombres prisons

De peur et d’illusion

 

Silence et pensées pures

Dans un beau ciel d’azur

Guérison des blessures

Sous les vertes ramures

 

Silence assourdissant

Planant sur tout vivant

Au singulier printemps

D’un renouveau fervent

 

Ce silence d’or pur

Épousant la nature

Qui bat la mesure

De nos cœurs sans armure

 

Est peut-être l’espoir

D’un éclair dans le noir

La lumière d’un phare

Sur l’eau du désespoir

 

Ton silence est le mien

Mon silence est le tien

De nos silences vains

Créons l’or de demain.

 

MPV

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



26/03/2020
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres