L'aube fleurie

L'aube fleurie

Sous un rayon de lune

Défi Evy n°271: Lune

Mots à  insérer :

 

Pâle, Chanter, Endormir, Consoler, Sourire, Épanouir,

Reflet, Royaume, Pénombre, lourd...

 

 

 

 

Sous un rayon de lune ils s’étaient embrassés,

Le zéphyr s’était tu et les oiseaux aussi.

Heureux sort que les runes apportées par les fées

Un jour avaient prévu pour cette étrange nuit.

 

Des reflets mordorés sur le lac endormi

Donnaient à la pénombre un petit air magique,

Pendant que les allées, d’aubépine fleuries

Parfumaient les coins sombres où poussait l’angélique.

 

Il semblait que le vent les avait menés là,

Dans la pâle lueur de l’astre romantique.

Ou les anges un instant apparus d’au-delà

Avaient-ils sonné l’heure en divine musique ?

 

Car partout, tout autour, on entendait chanter.

C’était un son joyeux qui forçait le sourire,

Qui appelait l’amour et le bonheur d’aimer

Pour les cœurs désireux et prêts à s’épanouir.

 

Au royaume divin tout pailleté d’étoiles

Où leurs regards humides un jour s’étaient croisés

Tous deux s’étaient rejoints d’un cœur sentimental

Et de leurs mains timides ils s’étaient explorés.

 

Une grande passion, très fort les réunit

Sous ce halo subtil aux reflets argentés.

De saisons en saisons, ils resteraient épris

Du moins le juraient-ils de leurs cœurs passionnés.

 

Mais l’amour, quelquefois, a peur d’être en prison

Quand il bat bien trop fort en des cœurs trop fragiles.

Il lui faut des combats, des guerres sans raison

De douloureux efforts, des plaies indélébiles.

 

Il lui faut voyager loin des douces aurores,

Loin des rêves parfaits, loin des contes de fées.

Ils furent séparés par ce temps qui dévore

Ce qui est, qui était, et qui veut perdurer.

 

Le cœur lourd ils errèrent au hasard de la vie

Se disant que peut-être un jour ils oublieraient,

Que consolés d’hier en d’autres aujourd’hui

Demain ils pourraient être à nouveau dans la paix.

 

Mais leurs cœurs un beau jour avait tant palpité

Que leurs battements fous continuaient à pulser

Sous le soleil du jour, sous la lune en nuitée

Ils outrepassaient tout, même les maux passés.

 

Alors un jour d’été sous la lune ravie,

Dans les effluves blancs du jasmin épanoui

Ils se sont retrouvés par hasard, et sans bruit

Ont rejoué le printemps de leurs deux cœurs unis.

 

MPV

 

 

 

 

 

 

 



21/06/2020
25 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres