L'aube fleurie

L'aube fleurie

Sur la terre endormie...

 Hiver.jpg
 

 

Sur la terre endormie dans les bras de l’hiver,

Souffle un vent magicien qui caresse les branches.

Dans le petit matin, tous les arbres se penchent,

Tels des hommes qui prient le Divin qu’ils vénèrent.

 

Sur la terre féconde attendant la semence,

Le soleil se réjouit en dardant ses rayons,

Comme un homme ébloui déclare sa passion

À l’élue de son monde, au soir de son errance.

 

Les oiseaux se sont tus en voyant dans le ciel

Une aube inattendue sous un bel arc-en-ciel,

Et les fleurs qui dormaient ont exhalé leur cœur.

 

Et la vie qui couvait tendrement sous la pierre,

Une seconde émue a paru si réelle

Qu’un doux parfum de mai est monté dans l’éther.

 

MPV

 

 

 

 



26/12/2013
25 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres