L'aube fleurie

L'aube fleurie

Sur le bout de mes doigts

Femme et coucher de soleil.jpg

 

Sur le bout de mes doigts, je connais la chanson,

La chanson du bonheur qui glisse entre les larmes,

Qui redonne le la aux cœurs à l’unisson,

Adoucit les rancœurs que ses rimes désarment.

 

Je la connais si bien qu’elle dort dans mon âme

Et qu’au moindre chagrin, son aura resplendit,

Comme un astre divin éblouissant la gamme

De ses notes satin berçant ma nostalgie.

 

C’est une chanson douce et tendre, une chanson amie,

Qui vient du plus profond de mes rêves anciens,

Et son refrain me pousse à chanter aujourd’hui,

En total abandon à ses accents divins.

 

Elle court comme l’eau qui descend la montagne,

L’allégresse la prend de rejoindre les pierres,

Pour grossir le ruisseau des gouttes d’eau qui gagnent,

En chantant et riant, le lit de la rivière.

 

Sa passion me transporte et son bonheur m’émeut,

Comme l’éclat joyeux dans les yeux d’un enfant.

Même les feuilles mortes ont un air amoureux

Et font monter aux cieux leur parfum enivrant.

 

C’est une mélodie qui chante autour du monde

Et qui cherche un accord plus intense et plus pur,

Un air de paradis dont l’amour nous inonde,

Plus chaleureux encore, épousant la nature.

 

Avec moi voulez-vous, de cette ritournelle

Alimenter le feu de vos rêves sacrés ?

Avec moi viendrez-vous entonner sous le ciel

Un hymne fabuleux à l’amour révélé ?

 

 MPV

 

 

 

 

 

 



26/10/2014
19 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 142 autres membres