L'aube fleurie

L'aube fleurie

Tout doucement, sans aucun bruit

coeurs et mains qui se joignent.gif

 

Tout doucement sans aucun bruit,

L’aube a fait s’effacer la nuit.

Un papillon s’est envolé

D’une corolle émerveillée.

Il a semé sur son passage

Les notes bleues d’un beau message :

« L’ultime voix s’est exprimée,

L’ultime son l’a épousé,

Le temps des pleurs est révolu,

Au fil des ondes du salut ».

Une sonate illuminée

Des cœurs unis et rassemblés

S’est écoulée dans l’univers,

Accompagnée de divins vers.

La corne d’or a retenti

Au cœur du tombeau interdit,

Là où dorment tous les sans-noms

Assassinés par l’illusion.

 

Devant leurs âmes sans défense,

Tout habillées de l’innocence,

Pleure amèrement la mêlée,

Les yeux ouverts sur le passé

Avec ses cris et ses douleurs

Noyés dans le sang et la peur.

Les voiles tombent des regards,

Ils sont perdus tristes et hagards

En cette aurore inattendue

Surgie de la noirceur des nues.

Enfer d’une seule seconde

Captée au diapason du monde,

Du paradis en même temps

À cet instant où l’on comprend.

La seconde de vérité

Qui ouvre tous les yeux fermés

Sur la seule et unique Loi

Utile à exercer la foi :

 

L’Amour. Pur, inconditionnel,

Pour tout mortel ou éternel

Qui fait le ciment de ce monde

Et ce bonheur qui nous inonde

Quand doucement, sans aucun bruit,

L’aube se lève dans la nuit.

 

https://static.blog4ever.com/2009/05/313566/artfichier_313566_8364955_201910023005703.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



05/12/2019
20 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres