L'aube fleurie

L'aube fleurie

Un magique contretemps / 1er épisode

Vous aimez toujours les contes de Noël ? Alors voici le crû 2012 :), imaginé spécialement pour vous. J'espère que ce sera un bon crû et qu'il vous plaira. 

Bien sûr, comme d'habitude, je le posterai en plusieurs épisodes. Il faut bien faire durer le plaisir avant Noël ! :). 

 

Amitiés à vous toutes et tous !

 

 

 

 

 

 

 

Il neigeait à gros flocons. Les routes étaient verglacées et Alice avait assisté à plusieurs carambolages et chutes de voitures dans le fossé, sur l’étroite route de campagne qu’elle empruntait tous les jours pour rentrer chez elle. Elle poussa un ouf en pénétrant dans son petit appartement douillet. Elle se sentait beaucoup mieux, d’un seul coup ! Même si elle venait de passer une journée infernale au bureau.

 

Elle se prépara un petit café, histoire de se détendre un peu, et machinalement, alluma son ordinateur pour prendre connaissance de ses mails. Après avoir supprimé tous les spams et autres courriels indésirables, elle ouvrit celui qui lui sauta aux yeux en premier, et pour cause… il provenait de sa meilleure amie, Elodie de son prénom, qui habitait à 800 km de chez elle et dont elle n’avait plus reçu de nouvelles depuis plusieurs semaines. Elle ouvrit le mail et fut encore plus heureuse de ce qu’elle y lut : « Hello dear friend ! Comment vas-tu mon amie ? Excuse-moi de t’avoir laissée si longtemps sans nouvelles. Il m’est arrivé tellement de choses impossibles ces dernières semaines ! Je t’expliquerai en détail :). Je sais que tu seras seule pour Noël, alors je voulais te proposer de venir réveillonner avec nous. Tu penses que tu vas pouvoir venir quelques jours ? » Je serais tellement contente de te revoir ! Réponds-moi vite, s’il te plaît. Bisous, Elodie. »

 

Immédiatement, plusieurs questions se bousculèrent dans la tête d’Alice, tandis que son esprit avait immédiatement répondu oui à l’invitation : « Vais-je obtenir deux jours de congés pour me rendre là-bas ? Pourrai-je réserver un billet de train ? Aurai-je le temps de faire des achats, etc, etc... » Car Noël était dans une semaine, Elodie devait être encore surbookée pour ne pas avoir eu le temps de lui en parler avant... sacrée Elodie ! « Bon, je vais me débrouiller, se dit Alice, je ne peux pas rater cette occasion de revoir ma meilleure amie, c’est dit, j’y serai ! »

 

Aussitôt après avoir répondu par l’affirmative à son amie, Alice se mit en quête d’un billet de train. Elle trouva sans trop de difficulté, et comme Noël tombait un jeudi, réserva un aller-retour sur cinq jours, sans même savoir si son patron accepterait de lui accorder deux jours de congé. Elle était si excitée à l’idée de ce voyage et si heureuse à celle de revoir son amie d’enfance, que rien n’aurait pu l’empêcher d’agir comme elle venait de le faire, avec confiance et détermination.

 

 Alice était ainsi faite, elle ne se posait jamais aucune question sur le bien-fondé de ces décisions qu’elle prenait spontanément. Elle était de ceux qui font confiance à la vie et aux circonstances de la vie. Elle était intimement persuadée qu’une heureuse conjecture était toujours nichée au creux des événements, même en ceux qui nous paraissent parfois improbables ou négatifs. Alors, tout naturellement, elle prépara, dans sa tête, la manière  dont elle allait solliciter deux petites journées de congé…

 

 

A suivre...



16/12/2012
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres