L'aube fleurie

L'aube fleurie

Vanité des ultimes vanités...

colombes et cercle.jpg

 

Terre à l'envers...

Absurdité canonisée,

Humanité déboussolée,

 

Vanité des ultimes vanités...

 

Enfant roi du silence

Qui règne sur l'enfer,

Dans le son tonitruant

Des machines endiablées,

Pleurant le sang des hommes

Qui ne savent plus comment aimer.

 

Vanités des ultimes vanités...

 

Les bouches des canons

Jamais rassasiées,

Continuent de fumer.

Leur parfum sanguinaire

Agresse impunément

Les narines palpitantes

Des âmes chérissant la vie.

 

Vanité des ultimes vanités...

 

Des mamelles flétries

Des mères éplorées

S'écoule le filet

De leurs larmes amères,

Tandis que dans les champs

S'élève le poison

Semé par des robots

Pour l'or des rois déchus.

 

Vanités des ultimes vanités...

 

A l'orée déchirée

Des forêts décimées,

Hurlent les loups vidés

De leur âme de loup,

Gémissent les gazelles,

En leur souffle manquant.

 

Vanité des ultimes vanités...

 

Dans les cieux tourmentés,

Aux tourbillons acides,

Les colombes se perdent

En fuyant les vautours.

 

Vanité des ultimes vanités...

 

Mais... à l'horizon

Des déserts suffocants,

Sous la roche rougie

Du sang des innocents,

Perce un rayon doré,

Scintillant de beauté,

En gouttelettes irisées,

Au goût rafraîchissant

Pour les hommes allaitant

Des êtres assoiffés

D'amour, de liberté,

Qui marchent en rêvant,

Sur les pierres glissant...

 

Mais le cœur chaviré

Par l'or d'un grain de blé,

Mais le cœur assoiffé

De douceur et de paix,

Mais le cœur assez grand

Pour abriter dedans,

Tous les espoirs et tous les rêves

D'une aube humaine qui s'élève

Et qu'aucun souffle n'éteindra.

 

Vanité des ultimes vanités,

Tu mourras.

Tu es la porte de l'Eden...

 

 

      Martine

 

 

 



25/08/2015
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 146 autres membres